Les innovations Sondalp pour l'environnement et la sécurité du personnel
sur la maintenance des ouvrages

  • Innovation 1 : Notre packer d’acidification à assistance pneumatique
  • Innovation 2 : Notre nettoyeur de drains à assistance pneumatique
  • Innovation 3 : Notre unité de dessablage et de filtration

Mieux vaut prévenir que guérir ! Mettez en place une maintenance préventive et un diagnostic de vos ouvrages pour prévenir l’arrêt de la production et éviter les investissements lourds.

SONDALP vous propose :

Diagnostic in situ

Vous souhaitez vérifier la qualité du génie civil de votre captage, en contrôle régulier ou en cas de perte de productivité :

  • vérifier la conformité de l’ouvrage,
  • déceler d’éventuelles anomalies : percement du tubage, présence de dépôts, nature du colmatage…
  • identifier la cause d’une baisse de débit.

Nos 2 ateliers mobiles, autonomes en énergie, permettent la réalisation d’inspections télévisées, diagraphies physico-chimiques, micromoulinet, gamma-ray, diamétreur, contrôle de cimentation…
Jusqu’à 500 m de profondeur, vous saurez tout sur vos captages !

N’oubliez pas, un contrôle décennal par inspection télévisée est obligatoire :

  • pour les ouvrages d’eau potable, par arrêtés du 11 septembre 2003, avec un contrôle de cimentation s’ils captent une nappe profonde
  • pour les ouvrages relevant de la géothermie de minime importance, par arrêté du 25 juin 2015

Cette opération peut nécessiter la dépose de la pompe durant une 1/2 journée à une journée. Un rapport détaillé de l’intervention vous sera remis.

Inspection télévisée

L’inspection télévisée permet de visualiser l’intégralité du forage et de détecter toute anomalie, pour :

  • Vérifier son état : corrosion, perforation, collapse, ensablement, colmatage
  • Détecter la nature de la corrosion
  • Détecter le type de colmatage : minéral, biologique pour savoir comment le traiter
  • détecter des objets en travers des ouvrages

Diagraphies (logging)

Les diagraphies sont des inspections permettant de :

  • Mesurer et enregistrer les grandeurs physiques ou physico-chimiques dans un forage, en fonction de la profondeur : mesure de potentiel Redox, pH, Conductivité électrique, Oxygène dissous
  • Identifier des venues d’eau de nature différente à l’intérieur du forage en interprétant les contrastes de températures ou de conductivité
  • Vérifier les zones d’arrivée de l’eau et quantifier la proportion, la partie du débit produite dans le forage par chaque zone (micromoulinet et diagraphie de flux)
  • Contrôler la cimentation avec la diagraphie CBL Cement Bound Logging et l’adhésion du tube au ciment
  • Contrôler le diamètre pour vérifier les sections de diamètres du forage sur toute sa hauteur
  • Contrôler l’argilosité : déterminer si le colmatage est lié à la présence d’argile ou se repérer dans la coupe géologique : gamma ray
diag2

Réalisation de pompages d’essais

Nous réalisons les pompages d’essais associés ou non à la création de nos forages : paliers, longue durée.
Nos hydrogéologues interviennent pour mettre en place, suivre et interpréter les pompages d’essai nécessaires à la compréhension des aquifères et des ouvrages.

Nous disposons de

  • 1 parc de plus 20 pompes, de 3 à 14 pouces, pour une capacité de 3 à 600 m³/h
  • + d’1 kilomètre de canalisation souple ou rigide
  • 6 débitmètres électromagnétiques à impulsion avec enregistrement en continu du débit et de la turbidité
  • une multitude de capteurs de pression
  • d’ appareils de mesure physico-chimique in situ performants : température, pH, conductivité potentiel d’oxydo-réduction, fer, manganèse, nitrate, dureté de l’eau…
S4

Maintenance et régénération

Les ouvrages de captage sont soumis à de fortes sollicitations en pompage et au contact du milieu naturel et vieillissent plus ou moins rapidement. Des travaux de maintenance réguliers permettent de ralentir ce vieillissement et de prolonger leur durée de vie.

Pour ce faire nous vous proposons :

  • La réalisation de pompages d’essais avant et après regénération afin de déterminer le nouveau comportement hydraulique de l’ouvrage réhabilité et l’efficacité du traitement, en toute transparence.
  • La régénération de l’ouvrage par traitement mécanique (brossage, jetting, onde de choc-procédé hydropuls®, airlift ,…) et/ou chimique (acidification, désinfection)
  • Une réception des travaux par inspection télévisée
  • Et si besoin d’autres prestations (repêchage, réfection de têtes de puits et de génie civil)

Régénération mécanique

  • Limitation de l’utilisation de produits chimiques : plus de sécurité pour le personnel et plus de respect de l’environnement
  • Pas de neutralisation d’eau
  • Réduction du temps d’intervention

Elle fonctionne par brossage pour faire tomber les dépôts et pistonnage pour enlever ce qui colmate la porosité du terrain.

En complément, dans certains cas, SONDALP utilise sa méthode innovante Hydropuls® : elle permet un traitement en profondeur de l’aquifère en périphérie de l’ouvrage. Le principe consiste à générer des ondes de choc hydrauliques par l’expansion soudaine et répétée d’un gaz inerte hautement comprimé. Ceci provoque la désagrégation des fractions de grains fins, de dépôts minéraux, etc., contenus dans les ouvertures de la crépine ainsi que la porosité du massif filtrant et du réservoir aquifère.

Régénération chimique

Pour certaines pathologies, il est nécessaire de procéder à une régénération chimique, en cas de :

  • Colmatage minéral : carbonates, oxydes de fer, manganèse impliquant une dissolution avec un acide
  • Problèmes bactériens : impliquant de rincer avec une solution chlorée

Ces réhabilitations se réalisent toujours sous hautes précautions de sécurité pour les hommes et l’environnement et donnent lieu à un rapport détaillé.

Nettoyage de drains
Nettoyage de drains
Avant-Après : crépine et pompe
Avant-Après : crépine et pompe
Efficacité du procédé Hydropuls
Efficacité du procédé Hydropuls
Débit spécifique et traitement
Débit spécifique et traitement

Réhabilitation et rebouchage

En cas de désordre structurel de l’ouvrage, nous pouvons réaliser une réhabilitation par rechemisage de tout ou partie du tube plein ou crépiné, selon le diagnostic pré-établi.

En cas d’abandon définitif de l’ouvrage, la réglementation demande un rebouchage dans les règles de l’art, c’est-à-dire en reconstituant en coulis de ciment les zones naturellement imperméables, et en comblant les zones aquifères par une formation poreuse inerte (sables, graviers).

L’abandon d’un forage est adapté si :

  • Le forage est vieux, doté de trop de défaut pour être remis en état
  • La nappe est polluée
  • La commune s’alimente en eau différemment et n’a plus usage du forage
  • Le coût d’un ouvrage neuf + abandon est inférieur à celui de la réhabilitation

Programme de maintenance

La durée de vie moyenne d’un forage est de 40 à 50 ans. Bien souvent, aucun fond n’est prévu pour entretenir le forage. La maintenance curative coûte cher et parfois implique de bloquer la production.
La maintenance préventive permet d’anticiper ces problèmes et de :

  • suivre l’ouvrage en temps réel
  • anticiper le nettoyage des forages pour qu’il soit plus simple et moins long
  • prévenir l’arrêt de la production
  • éviter les investissements lourds en cas de travaux conséquents en lissant les prix de remise en état sur la durée de l’abonnement

SONDALP est en mesure de s’engager et de vous proposer un programme de maintenance : vous nous confiez votre forage, nous le remettons à niveau et nous vous le rendons avec les mêmes performances 10 ans après, preuves à l’appui !

Avantages du programme de maintenance

  • Tranquillité d’esprit
  • Amélioration et maintien de la performance du puits : garantie de capacité de production et de qualité d’eau
  • Une seule source de responsabilité : transfert du risque d’exploitation à SONDALP : garantie sur l’équipement de pompage, augmentation de la durée de vie et de la connaissance de l’état du puits
  • Prévisibilité financière : frais annuels fixes et réduction des coûts de pompage par amélioration de l’efficacité énergétique